Le vignoble champenois Les cépages Le travail de la vigne Elaboration

Le vignoble champenois

La Champagne viticole est définie par une Zone d’Appellation d'Origine Contrôlée (AOC)délimitée depuis 1927 qui s’étend actuellement sur 34 000 hectares.
Le terroir champenois est unique de par sa situation géographique et son climat particulier. Ce sont ces facteurs qui permettent d’obtenir les qualités requises au raisin pour la réalisation du Champagne. En Champagne, la vigne subit un climat rigoureux qui apporte la typicité des raisins et les qualités de fraîcheur et de finesse recherchées pour les champagnes.
Une autre caractéristique déterminante de la Champagne est son sous-sol essentiellement calcaire. La craie favorise le drainage des sols et constitue un réservoir d’eau très important en sous-sol, ce qui est idéal pour la plante et favorise la maturation des raisins. Cette combinaison de facteurs unique au monde confère au vin de Champagne ses caractéristiques de finesse exceptionnelle qui ont fait sa réputation.

Les cépages

Trois cépages sont utilisés et autorisés en Champagne:

Le travail de la vigne

La vigne demande un soin tout particulier et cela tout au long de l’année. Le travail de la vigne commence dès les mois les plus froids entre gelées et neige.

La taille a lieu de janvier à mars ; il s'agit de tailler les sarments de la vigne afin de choisir les rameaux fructificateurs et de rajeunir le cep.
Le liage prend place dès la fin de la taille. Lier consiste à attacher les brins de taille sur les fils dans le but de les protéger des intempéries mais aussi d’organiser la pousse de la vigne, et donc de faciliter les travaux suivants.
L'ébourgeonnage a lieu au printemps quand les bourgeons commencent à sortir. Ce travail consiste à enlever les bourgeons qui ne donneront pas de fruits et fatiguerait le plant en prélevant de la sève superflue s’ils restaient en place.
Le palissage peut commencer durant les mois de mai et juin quand les jeunes rameaux de vignes se sont bien développés. Il faut alors les redresser et les arranger de façon a ce que le raisin soit ensuite bien exposé au soleil et aéré, ce qui va permettre une bonne maturation et une protection aux éventuelles maladies.
Le rognage est le seul travail qui est réalisé, au moins en partie, à la machine dans nos vignes. Ce travail estival consiste à couper les brins dépassant des rangs afin de concentrer la sève vers la récolte, et aussi de faciliter l’exposition des grappes au soleil et donc la maturation.
Apres ces différentes étapes la vendange peut avoir lieu en toute serenite. La récolte se déroule en général dans le courant du mois de septembre. Par souci de qualité, elle est totalement réalisée manuellement.

Apres la vendange, l’attention du viticulteur se porte principalement sur le nouveau vin. Néanmoins, le travail de la vigne n’est pas terminé : la préparation du cep pour l'hiver peut alors commencer, notamment par la prétaille qui consiste à couper les sarments effeuillés à mi-hauteur dans le but de reposer le cep et de bien le préparer pour l’année suivante.
L'hiver arrive alors... Un nouveau cycle commence...